Il ne nous parle que de nous botter le cul et de nous arracher les oreilles.

Le 20 juin 18 Chers Parents J’ai reçu hier la lettre de Beth qui m’a bien fait plaisir. Je me hâte de réparer mon oubli en souhaitant une bonne et joyeuse fête à Nenette. Le calendrier est en effet pour moi un superflu. A partir d’aujourd’hui les perm  sont rétablies mais dans une assez faible… Lire la suite Il ne nous parle que de nous botter le cul et de nous arracher les oreilles.

Il se trouve quelques fortes têtes pour voir toujours tout en noir.

Le 13 Juin 18 Chers Parents Je vous avais écrit avant-hier que je vous écrirais plus longuement le lendemain, mais quand l’heure fut venue, vanné par la chaleur, je m’endormis du sommeil du bienheureux sur ma pochette de papier à lettre. Aujourd’hui cela ne va guère mieux et j’ai bien envie de succomber à la… Lire la suite Il se trouve quelques fortes têtes pour voir toujours tout en noir.

Quelquefois même je me demande comment font ceux qui ne croient pas plus à Dieu qu’au diable et je les plains sérieusement, surtout quand je les vois tomber.

7 juin 18   Cher Père Collin,   Voilà déjà un petit bout de temps que j’ai reçu votre aimable lettre, mais les circonstances m’ont amené à différer la réponse, jusqu’à maintenant. Tout d’abord, je crois que vous vous abusez à mon égard. Je n’ai pas l’honneur d’avoir 2 citations et une seule étoile brille… Lire la suite Quelquefois même je me demande comment font ceux qui ne croient pas plus à Dieu qu’au diable et je les plains sérieusement, surtout quand je les vois tomber.

Le flot « berceur »( !) de ma plume( !) se brise sur les falaises monotones où nous croupissons !

Le 17 Avril 1918   Chers Parents   Ouf !! Je viens d’écrire  cet entête de ma plus belle main, m’attardant dans les tournants et fignolant mes lettres, et maintenant je me creuse le cerveau pour ce que je pourrais vous dire d’intéressant. Ma foi ! Je vais tout d’abord ma plaindre : je n’ai pas eu de… Lire la suite Le flot « berceur »( !) de ma plume( !) se brise sur les falaises monotones où nous croupissons !

Je vais suivre un cours de perfectionnement pour entrer au cours de chef de section.

Aux Armées le 15 Avril 18   Chers Parents   C’est du C.I.D. que je vous écris… Voilà comment cela s’est fait. Aujourd’hui à 1 heure j’étais bien en train de dormir du sommeil du juste quand on vient m’appeler au bureau. J’y cours. – Il est 13h10. – Faites votre sac, équipez-vous. Voilà votre… Lire la suite Je vais suivre un cours de perfectionnement pour entrer au cours de chef de section.

Il est vrai que la fatigue y était pour beaucoup : 21 jours de ligne, 9 jours de marche, 2 jours en wagon

Le lundi 13 Avril 18 Chers Parents Voyant que vous n’avez pas de mes nouvelles, je vous ai écrit hier une carte militaire ; toute brève et toute concise qui je l’espère, vous est bien parvenue. A tout hasard, confiant quand même en la diligence postale, je vous écris plus longuement aujourd’hui, pensant que cette lettre… Lire la suite Il est vrai que la fatigue y était pour beaucoup : 21 jours de ligne, 9 jours de marche, 2 jours en wagon

Pensez à moi pendant tous ces jours.

Cette carte doit être remise au vaguemestre. Elle ne doit porter aucune indication de lieu d’envoi ni aucun renseignement sur les opérations militaires passées ou futures. S’il en était autrement, elle ne serait pas transmise. ======================================================================== Partie Réservée à la Correspondance Aux Armées le 12 Avril 18 Chers Parents Reçois à l’instant lettres de Jeanne.… Lire la suite Pensez à moi pendant tous ces jours.