Je vous serai très reconnaissant de me dire toute la vérité

Bar le Duc le 24 sept. 1918 Monsieur l’Aumonier, J’aurais dû depuis longtemps vous écrire pour vous recommander mon fils Pierre Collot, engagé volontaire, caporal au 5ème Bons Alpin 1ère Cie, suivant le conseil de journal La Croix. Aujourd’hui, hélas, j’ignore s’il est encore temps de la faire et c’est plutôt pour vous demander des… Lire la suite Je vous serai très reconnaissant de me dire toute la vérité

Je commence à entrevoir le commencement de la fin de cette guerre.

Le 7 septembre 18 Chers Parents J’ai reçu hier un volumineux courrier de trois lettres : celles de Papa, de Jean, et de Jacques, qui ont été toutes les trois accueillies avec enthousiasme. Je remercie Papa de la « finance » qui commençait à se faire bien sentir par son absence. Ce n’est pas qu’on dépense ici, seulement… Lire la suite Je commence à entrevoir le commencement de la fin de cette guerre.

de l’autre coté, des tranchées avec des boches, des vrais… avec des mitrailleuses non moins vraies.

Le 5 septembre 1918 Chers Parents Par extraordinaire, c’est du même trou que je vous écris cette fois encore. C’est fort étonnant que l’on ne nous ait pas fait plus galvauder que cela en deux jours. Je vous dirai que je ne demandais pas mieux. Et pour que vous vous rendiez bien compte de ma… Lire la suite de l’autre coté, des tranchées avec des boches, des vrais… avec des mitrailleuses non moins vraies.

Enfin, il y aurait pu avoir plus de casse. Cela ne va pas mal autrement, le moral est assez bon.

Aux Armées le 4 septembre 18   Chers Parents   Je pense que maintenant vous êtes un peu rassurés sur mon sort et que vous avez bien reçu ma dernière lettre. Depuis ce jour, ou je vous ai écrit, j’ai encore une fois sauté le parapet et couru sus aux Boches. Je m’en suis tiré… Lire la suite Enfin, il y aurait pu avoir plus de casse. Cela ne va pas mal autrement, le moral est assez bon.

Un obus est tombé en plein dans mon escouade, tuant et blessant des camarades devant et derrière

2 septembre 1918 Chers Parents Voila 5 jours que je vous laisse sans nouvelles, aussi devez-vous être assez inquiets. Ce n’est pas de ma faute et les moyens comme le temps d’écrire m’ont plutôt manqué jusqu’ici. Aujourd’hui, je trouve  ces quelques moments pour vous dire que malgré les trois dures journées passées, je suis encore… Lire la suite Un obus est tombé en plein dans mon escouade, tuant et blessant des camarades devant et derrière

…à l’assaut des positions ennemies, s’est établie à proximité et a rapporté des renseignements de la plus haute importance 

Le 27 Août 18   Chers Parents   Nous avons quitté notre camp hier dans la nuit avec le paquetage d’assaut : 3 jours de vivres, 200 cartouches, et nous nous dirigeons à marche de nuit vers le Rif. La prochaine attaque va nous voir encore de la fête. Où se fera-t-elle ? Quand ? Je n’en sais… Lire la suite …à l’assaut des positions ennemies, s’est établie à proximité et a rapporté des renseignements de la plus haute importance