S’il y un type éliminé, ce sera donc bien moi.

Le Camp de Valdahon
le 1er Juin 1917

 

Chers Parents

Ne croyez pas que je ne pense de moins en moins à Bar parce que mes lettres deviennent plus rares. Le temps me manque, nous avons en effet étude de Midi à 1 heure et étude de 6 à 7. Le reste du temps libre est vite gaspillé, et pour écrire, il faut bien se de…mieller. Tous les jours j’ai remis, mais aujourd’hui j’ai 5 minutes, alors en avant.
Tout d’abord, j’ai à vous remercier du paquet envoyé : chaussures et bandes vont très bien, et le reste était très digestif.
J’ai reçu aussi la lettre de Jean et Maman. Merci aussi. Mais si j’ose faire une remarque, répondez moi régulièrement, j’écrirai plus régulièrement, j’attends en effet vos réponses pour écrire.
Maintenant quelques nouvelles .
Mon dimanche de Pentecôte n’a rien de bien extraordinaire, plutôt sombre. A part la messe et les vêpres, rien de bien sensationnel.
Lundi, je suis parti à 7 heures et je suis arrivé à Besac à 10 heures. J’ai fait quelques courses et je suis allé chez Gaussot où on m’attendait depuis la veille. Pierre était justement en permission. Il est lieutenant maintenant et bien changé ; les autres ont toujours la même physionomie. Ils sont logés dans une rue triste les petits rentiers. J’ai passé là une très bonne journée. Je me croyais presqu’en famille. Ce fut l’inverse de cette journée de Lundi 1915. J’étais l’invité. Je le suis encore pour dans 15 jours. Cela fait du bien de se retrouver en pays de connaissances. Marie m’a photographié. Mais je ne sais si le photos seront bien ; elle bougeait et moi aussi. Je tacherai de me faire prendre Dimanche ici. Peut-être sera-ce mieux réussi. Vous verrez ma binette. Je doute que vous trouviez des changements. Vous n’y pourrez distinguer ma figure cachous.
J’ai visité un peu mieux Besançon. Je vous enverrai la collection de cartes. Je commence par celle des environs du camp. C’est assez joli, mais un peu loin.
En somme, Bonne journée.
Mercredi : nous avons fait une marche de 20 km : Bonne Ballade
On commence maintenant à nous faire barder sec à tous les points de vue. Aujourd’hui, il est paru à la décision un petit article qui met en balance ma vie ici et ma présentation au concours le 18 Juin. Il faut 70 candidats, et nous sommes 110 au peloton. Il y aura donc des types qui ne seront pas présentés. Ensuite le concours est pour la classe 18. Les engagés sont admis à titre de faveur.
Le Capitaine nous a donc interrogés : nous sommes 6 engagés ici, dont 5 veulent en faire leur carrière. Il en ont fait la déclaration au capitaine. S’il y un type éliminé, ce sera donc bien moi.
En ce cas je suivrai le cours des Elèves-Cabots, et du front je pourrai me présenter à l’examen des Chefs de Section. Ce serait un 2ème filon pour arriver à monter en grade. Enfin, j’ai bon espoir. Les examens d’instruction ont lieu le 18 et 19 juin Les examens militaires le 2 juillet. L’entrée à l’école à « Issoudun » commencement août.
Bah ! A la Grâce de de Dieu. J’aime mieux être éliminé que ceux qui veulent en faire leur carrière, et peut-être, si vous y consentez, je pourrai leur céder mon tour au cas où l’un serait recalé et moi après. Ce n’est pas du sentiment ! C’est du bon sens. Enfin, encore une fois, j’ai confiance.

Je vous quitte en hâte, je me sauve.
Baisers affectueux

P.Collot

170601-1.png

170601-2.png

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s