Je veux espérer que  ma permission ne tardera pas trop

Aux armés
25 novembre 17h.

Chers parents

Comme vous le voyez, je mets aujourd’hui le format minimum à l’ordre du jour, faute d’autre papelard sous la main. Du reste pas grand-chose à vous raconter. « Ça roule » comme nous disons et on ne s’en fait pas.

Parlons d’abord du temps. Il fait glacial ici et les courants d’air de la Gare ne sont pas précisément faits pour nous réchauffer. Il tombe de la neige fondue, vente, encore ce soir jusque presque 24 heures et cela ne m’enchante pas beaucoup.

Nous allons sans doute bientôt partir d’ici, jeudi ou vendredi. Le bataillon serait déjà parti du patelin où nous étions cantonnés, direction Montbéliard. Nous avons la fourragère, on attend pour la remettre. Si c’était vrai seulement !

Je veux espérer que  ma permission ne tardera pas trop une fois que nous aurons rejoint. Malgré ma philosophie je commence à me fatiguer de toujours l’espérer sans jamais l’avoir ni la voir. On ne nous envoie que très régulièrement vos lettres.

171125_1.png

171125_2.png

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s