Je ferai tout mon possible pour savoir des nouvelles de votre fils

Le 28 Octobre 1918

Monsieur Collot

 

C’est avec grand plaisir que je fais réponse à votre lettre datée du 20 Octobre courant.
Je ferai tout mon possible pour savoir des nouvelles de votre fils, car pour le moment nous sommes aux tranchées.
Au retour je ferai tout mon possible pour vous donner tous les renseignements.

Je n’étais pas là pour l’attaque de Vauxaillon. Je suis été blessé le 18 Juillet à l’attaque de Morreuil, je suis rentré de permission, j’ai trouvé le bataillon au repos à Trosselit (?) à 20 kilomètres de Soisson.
Monsieur Aumonier vous a bien donné mon adresse et je suis bien le deuxième de 14 enfants. J’ai tiré( ?) bien deux citations.
Vous me demandez ce qu’il me faut que je vous le dise pour le Chocolat nous en touchons assez à la Compagnie, ce qu’il nous manque le plus, c’est le tabac.
Alors, Monsieur Collot je vous quitte et quand nous serons au repos, je vous donnerai tous les renseignements que je pourrai sur votre fils.
Recevez mes sincères salutations

Maurice Blai ???

8 Bt Ch Alpins
3 Cie

181028_1.png

181028_2.png

Une réflexion au sujet de « Je ferai tout mon possible pour savoir des nouvelles de votre fils »

  1. Quelle dignité et quelle humanité chez tous…. une vraie leçon de vie..j’ai presque du mal à faire mon deuil ! Merci pour cette belle initiative et bonne semaine ! Pascale

    PZ 10 rue Notre Dame de Nazareth Paris 75003

    >

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s