Je me couche, il était temps, les balles nous rasaient, s’enfonçait devant moi

Le 4 Août 1918 Chers Parents Je rouvre ma lettre. Je l’avais écrite hier soir, mais je n’ai pas pu, pour la cause que je vais vous énoncer, la faire partir plutôt. Hier soir, en effet, nous avons bataillé et, de ce fait, passé une soirée très désagréable. Vers 7 heures, on nous fait mettre… Lire la suite Je me couche, il était temps, les balles nous rasaient, s’enfonçait devant moi

Ma graisse de permissionnaire sur laquelle je vis depuis huit jours est tout à fait épuisée

Le 3 août 18   Chers Parents   Crise de papier ! Crise d’enveloppes ! Crises de crayon ! J’ai perdu tout avec une musette dans la bagarre de la relève, et me voila obligé d’emprunter tantôt à l’un, tantôt à l’autre, jusqu’à notre départ du secteur. Je crois que ce ne sera pas encore tout de suite,… Lire la suite Ma graisse de permissionnaire sur laquelle je vis depuis huit jours est tout à fait épuisée

En arrivant ici j’ai appris que j’étais nommé caporal

Le 26 Juillet 18 8 heure du matin Chers Parents Ouf ! Me voilà arrivé après un voyage désespérant et esquintant. Je ne comptais plus arriver. A Achères hier, j’ai rencontré le fils Sergent( ?) qui partait en perm. En arrivant ici j’ai appris que j’étais nommé caporal et pour mettre tout de suite à profit mes… Lire la suite En arrivant ici j’ai appris que j’étais nommé caporal

Aujourd’hui j’ai un cafard formidable, à me jeter la tête au mur.

3 Juillet 18   Chers Pärents J’ai reçu hier la lettre de Papa, la carte de Dédé, et ce qui y était ajouté. Merci beaucoup à tous. Aujourd’hui j’ai un cafard formidable, à me jeter la tête au mur. C’est officiel, nous ne partons pas en perm, nous remontons samedi au Bataillon. Pour ce jour-là, l’examen… Lire la suite Aujourd’hui j’ai un cafard formidable, à me jeter la tête au mur.

C’est épatant, cela vous fait des jets de flamme de 20 mètres et une épaisse fumée.

Le 30 Juin 18 Cher Parents J’ai reçu hier la lettre d’Elisabeth qui m’apporte tous vos vœux. Grands et affectueux mercis. J’ai reçu avant-hier votre autre lettre : merci encore. J’ai été très heureux de voir des belles citations d’Alphonse. Je lui écrirais bien, mais je n’ai pas son adresse. Donnez-la moi S.V.P.. C’est cette semaine… Lire la suite C’est épatant, cela vous fait des jets de flamme de 20 mètres et une épaisse fumée.

Notre cours va finir cette semaine, je ne sais trop comment : je crois bien en queue de poisson : nous remonterons chacun chez nous et tout sera dit.

Le 23 juin 18 Dimanche   Chers Parents J’ai reçu hier la lettre de papa, chose d’autant plus appréciée qu’elle est rare. Elle m’a bien fait plaisir et elle est arrivée à temps pour mettre fin à une discussion que j’avais entamée la veille avec un autre type sur l’état matériel de Verdun. Il me… Lire la suite Notre cours va finir cette semaine, je ne sais trop comment : je crois bien en queue de poisson : nous remonterons chacun chez nous et tout sera dit.

Il ne nous parle que de nous botter le cul et de nous arracher les oreilles.

Le 20 juin 18 Chers Parents J’ai reçu hier la lettre de Beth qui m’a bien fait plaisir. Je me hâte de réparer mon oubli en souhaitant une bonne et joyeuse fête à Nenette. Le calendrier est en effet pour moi un superflu. A partir d’aujourd’hui les perm  sont rétablies mais dans une assez faible… Lire la suite Il ne nous parle que de nous botter le cul et de nous arracher les oreilles.

Il se trouve quelques fortes têtes pour voir toujours tout en noir.

Le 13 Juin 18 Chers Parents Je vous avais écrit avant-hier que je vous écrirais plus longuement le lendemain, mais quand l’heure fut venue, vanné par la chaleur, je m’endormis du sommeil du bienheureux sur ma pochette de papier à lettre. Aujourd’hui cela ne va guère mieux et j’ai bien envie de succomber à la… Lire la suite Il se trouve quelques fortes têtes pour voir toujours tout en noir.